AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 'Cause friends do it better ! (Carol&Avery)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Posts : 84
Pseudo : Paulette
Id card : Jack Falahee, ghost czerny.
Inscription : 02/10/2016
Age : 30 ans.
Civil status : En couple avec Anna la filleparfaite, mais a de gros doutes sur sa sexualité.
Job|Studies + $ : Juriste. $$$$$$$
Playlist : Hozier - Take me to church

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | district
Relationships:
Rp availability: 0/0 - Fiche en construction
MessageSujet: 'Cause friends do it better ! (Carol&Avery)   Mer 26 Oct - 18:02



« Oh putain Carol, je crois que mes entrailles vont pourrir avant même que j’ai le droit à un verre…. Tu veux pas te bouger le fion ? » Avec toute l’élégance et le charme qui le caractérisait si bien, Avery s’était laissé tomber comme une merde entre les draps du lit de la jeune femme, se réfugiant dans un cocon moelleux alors qu’elle mettait les dernières touches à son costume d’halloween. C’était lui qui avait eu l’idée de céder à la tradition, mettre un costume et aller se torcher la gueule en engloutissant des tas de cochonneries. Une tâche à laquelle finalement il excellait. Il avait choisi d’être un zombie, parce que comme beaucoup il avait cédé à cette folie de The walking dead et n’en loupait pas une miette. Il avait même, sur son téléphone, une application de running qui vous faisait croire en la fin du monde et que vous étiez poursuivie par une horde de zombies et qu’il fallait maintenir la cadence.

« Que tu as… de magnifique soit dit en passant… » Grommela-t-il parce qu’il savait qu’on ne pouvait pas engueuler une femme en plein préparatifs et la presser sans y ajouter quelques compliments, au risque de se faire étriper. Il avait 4 sœurs quand même. Trois. Bon trois et demi quoi. Zoe n’était pas vraiment la plus accessible au monde, malgré les « efforts » qu’il avait fait à essayer de la remettre sur le droit chemin. « Don’t mind me… Je vais juste engloutir assez de sucre pour me noyer. » Fit-il en piochant dans le paquet de bonbons qu’il avait apporté. Carol et lui étaient d’anciens petits amis qui avaient avec succès vécu la transition vers une belle amitié. Ils se voyaient encore occasionnellement et puisqu’ils se connaissaient mieux que la plupart de leurs amis, ils étaient l’un pour l’autre une épaule confortable sur laquelle se reposer quand ça n’allait pas. En plus de finalement vraiment bien s’amuser tous les deux. Ils n’étaient pas faits pour être un couple. Mais ils s’adoraient. Il y avait des tas de choses qu’il aimait chez elle, comme son humour ou sa combattivité. Avoir des sœurs ça aidait quand même, à pas seulement voir les femmes comme des bouts de viande. Mais comme des êtres dignes d’intérêt. Il aurait cassé le nez du quelconque connard qui n’aurait pas traité ses sœurs ainsi.

« On devrait peut-être baiser ce soir plutôt. Juste… comme ça. » Il lança un bonbon dans la direction de la jeune femme, qui atterrit sur sa coiffeuse, avec une certaine mollesse et paresse. « Je dois t’avouer… j’avais déjà un peu commencé à boire. » Ricana-t-il alors que ça paraissait évident. De sous les couvertures, il lui lança une œillade qui était loin d’être taquine, mais plutôt comme un appel au secours. Il étouffait et ce n’était pas à cause du duvet sous lequel il s’était enterré.

« Sérieusement je pourrais te brouter le minou. Genre tellement mieux que… Merde… J’ai oublié le nom du mec que tu te tapes. » Il s’était redressé soudain, se mordillant la lèvre. Dans une humeur que lui-même n’arrivait pas à définir. Pourtant ils s’étaient dit qu’ils iraient au pub ce soir, rejoindre les potes. Et puis maintenant il avait juste envie de finir une bouteille et de rester cacher sous les couettes tout contre elle. « Est-ce qu’il a une grosse bite ? Non sérieusement parce que vous les filles vous êtes toujours très sympa avec cette histoire. Genre mais non ça compte pas. Alors qu’un type qui se balade avec un haricot ça a quand même pas le même effet. Non ? »



_________________
Look, love is not...
something we wind up, something we set or control. Love is just like art: a force that comes into our lives without any rules, expectations or limitations. Love like art, must always be free.©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Posts : 55
Pseudo : Junkiie
Id card : Hayley Atwell
Inscription : 15/10/2016
Age : 34
Civil status : Célibataire endurcie
Job|Studies + $ : Interface en asl

MessageSujet: Re: 'Cause friends do it better ! (Carol&Avery)   Jeu 27 Oct - 18:25

Ce soir resterait dans les annales, merci, pas de jeux de mots. Ou pas. faut dire qu'Avery n'était pas si imprévisible et allez savoir ce qui avait pu le mettre dans cet état, encore est il que ce soir il était bien torché avant même que j'arrive. Me mettre les dernières retouches était tout sauf une partie de plaisir. - Si tu continues tu n'auras pas à jouer le zombie, capish ? -  Dis je avec un air tellement pas crédible. Faut dire qu'on s'était vu dans toute les situations et qu'on n'avait plus ou moins aucun tabous. enfin, moi il m'en restait un peu, lui, plus beaucoup. Je levais les yeux au ciel toutes les cinq minutes et perdais mon sang froid peu à peu. iL était soul. Il aurait pu m'attendre franchement, aucune considération. Egoïste. Voilà qu’il parlait de mon cul. Ce type avait une classe des plus agréables. un vrai gentleman. - Je vais te botter le tien si tu te calme pas. - Ca aurait été n’importe qui d’autres et la claque aurait retenti, ou plus sadique, je l'avais balancé à mon cher jumeau qui n’attendait que ça. Parfois je le soupçonnais de s’y entraîner. Je soufflais plus que je respirais tant que je ralais silencieusement. - By the way, sors du lit, tu vas tout salir et je vais devoir te faire faire la lessive - L’imaginer faire la machine me fit rire intérieurement. Ce serait une vidéo à faire pour youtube. Moi méchante ? Même pas, ce serait mal me connaître. Je suis autant un ange qu’il est sobre. Il annonçait faire un coma diabétique. super. Ca s’alliera bien avec l'éthylique. Je savais pas toujours ce que j’allais en faire celui là. Vous me direz, j’ai eu mes moments aussi. mais il avait au moins l’amabilité de me laisser le rejoindre dans une marre d’alcool. Mais je manquais de m'étouffer avec le bon chipé au passage, quand il se mit à parler de s’envoyer en l’air. Il plaisantait hein ? Je dis pas que ça me dérangerait tant que ça - je vous disais, un ange - mais il avait une copine, ou un copain, ces derniers temps, c’était assez déconcertant et je sentais que tôt ou tard il se rendrait compte de certaines choses qu’on avait plus ou moins anticipé sans être sur d’avoir raison. Il m’avoue avoir bu, je ris. - Sérieux ? Je n’aurais jamais imaginé pareille chose. Et non on va pas “baiser” même si c’est joliment demandé. - J’étais sobre, mais bourré j’étais pas certaine d'être aussi raisonnable. Je l’étais rarement dans ces cas là d’ailleurs. Mais il avait pas l’intention de laisser tomber le monsieur. non, il continuait et insultait à présent David. Le mec du moment, pour combien de temps, je savais même pas. - Tu cherches vraiment à ce que je t’en mettes une ? - Pas que ça me dérange qu’il insulte David, en fait, je savais ce qu’il donnait tout nu, mais ça me gonflait qu’il me le dise sobre.- Ecoute la prochaine fois je mesure la sienne, puis la tienne et jte dirais si tu as à te plaindre ok ? Mais juste comme ça, je pense que tu commences à dire n’importe quoi, et on a pas commencé à sortir.Tu veux que je change ma tenue en miss salope peut être ? Jme sens trop habillée pour cette charmante conversation - Il était à deux doigts de finir poussé par la fenêtre, mais là encore, pas de surprise, j’avais déjà très souvent ce sentiment. et puis il n’avait été l’un des meilleurs coups que j’ai pu avoir, alors il avait peut être intérêt à ne pas me demander ça. Je risquais d'être plutôt franche et blessante, soule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Posts : 84
Pseudo : Paulette
Id card : Jack Falahee, ghost czerny.
Inscription : 02/10/2016
Age : 30 ans.
Civil status : En couple avec Anna la filleparfaite, mais a de gros doutes sur sa sexualité.
Job|Studies + $ : Juriste. $$$$$$$
Playlist : Hozier - Take me to church

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | district
Relationships:
Rp availability: 0/0 - Fiche en construction
MessageSujet: Re: 'Cause friends do it better ! (Carol&Avery)   Mar 1 Nov - 18:45




Boudeur, Avery s’était enroulé comme un burrito dans la couverture et seul son visage peinturluré dépassait de l’épaisse couverture. Il faisait la moue devant la liste impressionnante de remontrances que Carol était en train de lui servir. De facto, il jugea que le fameux « David » ne devait pas être un bon coup, parce qu’elle avait l’air sacrément grognon quand même, sans se rendre compte que c’était lui qui poussait le bouchon un peu loin. Mais si l’on comptait son caractère habituel, plus le sucre, plus l’alcool et plus les récentes questions et crises existentielles qu’il traversait, on avait vraiment un cocktail explosif. Et c’était malheureusement pour elle, Carol qui bénéficierait de ses effets.

« Je sais même pas faire la lessive. » Qu’il avait grogné, comme pour mettre à mal tous les arguments de la jeune femme pour le calmer. Il sortit juste son bras, pour lui lancer dessus une autre friandise qui rebondit sur le miroir devant lequel elle se maquillait et se perdit au milieu de tout son attirail d’amazone moderne.

« Quoi ? » Enchérit-il, alors qu’elle se mettait sérieusement en rogne et qu’il battait des cils comme un joli petit innocent. « Je ne vois pas pourquoi tu t’énerves alors qu’on parle d’un tout petit pénis. Le sien, entendons-nous bien parce moi je ne me plains pas trop. Tu sais on peut en parler…. Si ça va pas avec lui. Et y a pas de honte à parler cul, c’est complétement naturel. » Le burrito roula vers la droite et par une manœuvre douteuse qui ressemblait à un asticot se tortillant sur un sol brûlant, Avery se mit assis sur le rebord du lit, les jambes dans le vide, mais toujours fermement enroulé dans sa couette.

« Non sérieux Carol dis-moi… Ce qui te plaît chez lui. » Demanda-t-il avec sa bouille de petit garçon suppliant. La fameuse et redoutable mine du chat potté. Qui avec ses grands yeux noirs et son visage de crapule fonctionnait à merveille. Il était curieux de tout ça autant qu’il essayait de voir clair dans ses propres sentiments. De faire le tri dans ce qu’il avait ressenti quand le médecin avait manipulé sa nuque et recousu son arcade. Et qu’il avait posé ses mains sur lui et qu’Avery s’était sentit fondre comme un petit loukoum.

« Co… comment tu sais qu’il te plaît ? » Marmonna-t-il, en resserrant plus fort autour de lui la couette. Une heure plus tôt il s’était enfilé deux téquilas avec la furieuse envie de se défouler, maintenant il voulait jouer le mort au fond de son lit et attendre que le trouble passe. Il n’y comprenait plus rien à ce qui se passait chez lui !



_________________
Look, love is not...
something we wind up, something we set or control. Love is just like art: a force that comes into our lives without any rules, expectations or limitations. Love like art, must always be free.©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 'Cause friends do it better ! (Carol&Avery)   

Revenir en haut Aller en bas
 
'Cause friends do it better ! (Carol&Avery)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Klaus Voormann & Friends : A Sideman's Journey (2009)
» Carol Vaness
» Friends Vs. Simpsons
» B.B. King & Friends : 80 (2005)
» Welcome back my friends to the show that never ends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DWOTG :: - LAVANDIA LAND - :: • lavandia gauche-
¦ Pré-liens libres ¦
Ci-dessous, vous trouverez une liste de liens créés par nos membres activement recherchés.