AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 nightcall › angela hawkins's home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Posts : 54
Pseudo : jambalaya
Id card : Heath Ledger, the man who watched the world burn | ©avatar - angel dust _ ©signature - alaska.
Inscription : 30/09/2016
Age : thirty years, not so old.
Civil status : involved in divorce proceedings, father of the sweetest little girl of the world.
Job|Studies + $ : real estate agent ($$$)
Playlist :
this αrms of mine › otis redding ,, your cαll › secondhαnd serenαde ,, nothing cαn chαnge this love › sαm cooke ,, chαsing cαrs › snow patrol ,, stαy › mαurice williαms ,, eαrth αngel › mαrvin berry ,, supreme › robbie williαms ,, i'll come running bαck to you › sαm cooke


(we're just a box of souvenirs)
Address: #2308, west | rafflesia lane
Relationships:
Rp availability: (TC, angela) - 100% open.
MessageSujet: nightcall › angela hawkins's home    Dim 2 Oct - 17:27

- nightcall -

(CAMILLE & ANGELA)

les bras croisés sous sa tête il ne pouvait s'empêcher de fixer le lustre qui se trouvait au dessus de lui. La télévision était allumée mais le volume de cette dernière avait été coupée et la dispute qu'il venait d'avoir avec sa femme lui avait fait regretter de ne pas être allé crécher chez Wren. Un soupir appuyé s'échappa de sa bouche quand les vibrations de son téléphone l'ont tirés de ses pensées. Il se redressait rapidement en passant ses mains dans ses cheveux avant de se rendre compte qu'Angela était l'interlocuteur. L'appel ne dura pas plus de 2 minutes, et ça n'avait pas l'air d'aller très fort pour elle. "Respire, calme-toi, j'arrive." avait-il simplement articulé en sautant dans ses chaussures, les crises d'angoisses il connaissait bien, il lui arrivait d'en faire lui aussi. Un dernier coup d’œil aux escaliers qui menaient à l'étage puis il quittait sa demeure à la hâte, avec toujours ce petit pincement au cœur. Une séparation n'équivaut-elle pas à un deuil après tout ? James et Camille s'entendaient à merveille depuis qu'il leur avait vendu cette maison et l'annonce de sa mort l'avait dévasté; il s'était alors mit en tête qu'il ferait de son mieux afin d'aider la pauvre Angie à surmonter ça. Ces derniers mois Camille avait certes passé un temps incalculable chez Wren, mais également énormément de temps chez la jeune femme afin de l'aider, même à changer les ampoules. C'était sans doute pour lui une manière de se racheter, mais aussi ce temps passé avec elle lui permettait de s'évader et de penser à d'autres choses. Il montait dans son bolide et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire il se trouvait déjà devant chez elle. Il laissait sa voiture négligemment garée dans la rue, et entra sans même frapper chez la jeune femme. "Angela ?" il avait accouru sans même se poser de questions, mais une fois la porte d'entrée passée il se sentait con, et s'il n'arrivait pas à la calme, à apaiser la jolie blonde. "Angie ?!" il n'osait pas monter, et si elle n'était pas descente, si il entrait et la trouvait en nuisette qu'allait elle penser de lui ? Il avait déjà assez d'ennuis et n'avait nullement besoin de s'en rajouter. Enfin, dans le fond l'idée qu'Angie ait une mauvaise image de lui l'emmerdait aussi on va pas se le cacher.

_________________
watch the world burn
I miss you when I can't sleep or right after coffee, I miss you in my front seat. Do you miss me like I miss you ? Fucked around and got attached to you ; if you wanted me you would just say so, and if I were you, I would never let me go.



Dernière édition par Camille Beauregard le Lun 3 Oct - 1:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
falling from cloud nine

Posts : 487
Pseudo : sparkles ; marie
Id card : blake lively ; balaclava
Inscription : 17/08/2016
Age : vingt-huit ans, la soif de vivre.
Civil status : elle l'a perdu, n'étant désormais plus que l'ombre d'elle-même.
Job|Studies + $ : vendeuse en bijouterie de luxe.
Playlist : sleeping at last, all trough the night | alex & sierra, little do you know | edith piaf, la vie en rose | james bay, let it go | ed sheeran, photograph

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | lavandia land
Relationships:
Rp availability: mpotte moi.
MessageSujet: Re: nightcall › angela hawkins's home    Dim 2 Oct - 20:13


Forget what we're told, Before we get too old
Show me a garden that's bursting into life


Elle se réveilla, comme si le monde entier venait de s’écrouler sous ses pieds. D’un sursaut, le cœur qui bat à cent à l’heure. L’impossibilité de retrouver son calme, le néant du silence qui se faisait alors ressentir dans la grande maison vide dans laquelle la blonde se trouvait. Des cauchemars comme celui-ci, elle en faisait. Souvent. En fait, elle en avait presque perdu le sommeil. Elle était effrayée, comme si s’endormir était synonyme de détresse. La respiration saccadée, elle s’empara du téléphone qui se trouvait à quelques mètres d’elle seulement. La présence de celui-ci à ses côtés était devenu primordial, comme si son sort ne dépendait que de lui. Elle composa le premier numéro qui lui vint à l’esprit, sans même réfléchir. Elle en était tout simplement incapable, et elle savait pertinemment qu’il était la seule personne capable de l’aider à ce moment même. Il ne fallut pas beaucoup de sonneries avant qu’il décroche. Toujours en panique, la voix tremblante, elle le supplia de venir l’aider. Elle ne savait pas vraiment si l’appeler fut la bonne décision, mais elle était bien sûre d’une chose : c’est qu’il viendrait. Camille était toujours là pour elle, cela ne faisait aucun doute. Il a su manier les mots quand il fallait et surtout savoir être présent à ses côtés durant ces derniers mois. Après son appel, elle n’avait plus qu’une chose à faire, c’était d’attendre, tout en essayant tant bien que mal d’arriver à respirer calmement. Des souvenirs remontaient à toute vitesse, venant la frapper douloureusement comme ils l’ont toujours fait. Une maison vide, sombre, qui lui rappelait le goût maussade qu’avait sa vie depuis le départ de James. Accroupie par terre contre le lit qu’elle avait désormais quitté, la blonde fut alors complètement désemparée face à cette situation. Elle entendit son nom au loin, une fois, puis deux. Elle mit quelques minutes à tenter de remettre ses idées en place et enfin répondre, s’agissant probablement de Camille qui devait être arrivé. Elle n’avait plus la notion du temps, mais elle pouvait sentir qu’il avait fait vite, probablement plus qu’il n’aurait dû. D’une petite voix, la blonde tenta de manifester sa présence à l’étage. Camille, c’est toi ? … Je suis à l’éta- Impossible de s’exprimer correctement, comme si tout le poids de ce mauvais rêve pesait alors sur ses épaules. Elle voyait flou, se sentait partir. Comme plongée dans un monde parallèle, aussi terrifiant que cela puisse paraitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Posts : 54
Pseudo : jambalaya
Id card : Heath Ledger, the man who watched the world burn | ©avatar - angel dust _ ©signature - alaska.
Inscription : 30/09/2016
Age : thirty years, not so old.
Civil status : involved in divorce proceedings, father of the sweetest little girl of the world.
Job|Studies + $ : real estate agent ($$$)
Playlist :
this αrms of mine › otis redding ,, your cαll › secondhαnd serenαde ,, nothing cαn chαnge this love › sαm cooke ,, chαsing cαrs › snow patrol ,, stαy › mαurice williαms ,, eαrth αngel › mαrvin berry ,, supreme › robbie williαms ,, i'll come running bαck to you › sαm cooke


(we're just a box of souvenirs)
Address: #2308, west | rafflesia lane
Relationships:
Rp availability: (TC, angela) - 100% open.
MessageSujet: Re: nightcall › angela hawkins's home    Lun 3 Oct - 1:49

(NIGHTCALL)

Il hochait la tête de haut en bas avant de la secouer de droite à gauche en inspirant profondément. Il venait de comprendre qu'elle ne bougerait pas d'où elle se trouve, sauf s'il vient la chercher. Il montait les marches un par une, et dans sa tête de drôles de pensées se chamboulaient, et si elle avait fait une connerie ? perdre un être cher c'est difficile, pour tout le monde et toi le premier t'es bien placé pour le savoir. Après tout t'es totalement partit en couilles après le décès de ton fils à un point tel qu'on t'as rangé à l'hosto pour que tu t'calme. "Tiens-toi prête, j'arrive." tu lances en chantonnant presque, à la façon d'un enfant qui jouerait à cache-cache, pff. n'importe quoi toi, t'es vraiment un blaireau. Tu t'aventures dans cette maison que tu commence à bien connaître, l'étage est grand mais tu te repère assez facilement grâce à la lumière qu'elle a sans doute allumée... à moins qu'elle ne l'ait simplement pas éteinte. Le noir peut facilement devenir votre ennemi quand vous déprimez, regarde-toi. Il poussait prudemment la porte de sa chambre et soupirait de soulagement, parce qu'il l'était, soulagé, de ne pas la trouvée les veines ouvertes ou bien une bouteille de whisky et des médicaments. "Merde..." a t-il soupiré en s'approchant lentement d'elle. "Ca va aller, je suis là, ça..." aussitôt arrivé, aussitôt repartit, quel acrobate celui-là. Il sortit de la chambre quelques secondes à la recherche d'un verre et d'un petit peu d'eau, il faisait preuve d'une rapidité exemplaire, à un moment il se demanda même s'il était sobre tant il allait vite. Il revint avec un verre d'eau qu'il déposait sur une petite table de chevet. Il finit par se tourner et d'un geste qui semblait simple il souleva la jolie blonde à la manière d'un prince.  "Angie, tu restes avec moi, respire doucement, ça va passer..." dit-il d'une voix très douce et calme en gardant la jeune femme contre lui. peut-être était-ce ça dont elle avait besoin, du réconfort. Il n'était pas certain que c'était le comportement adapté à la situation, seulement c'était la première chose qui lui était venue en tête, alors il avait agit. Il berçait la jeune femme lentement, dans l'attente d'une réaction de sa part ; il chuchotait des mots qu'il voulait rassurants tout en s'approchant de son lit. C'est pas qu'elle pèse, mais faudra bien l'y remettre. Dans l'fond il craignait juste qu'elle pense qu'il voulait profiter de la situation, cette raison le mettait mal à l'aise.  

_________________
watch the world burn
I miss you when I can't sleep or right after coffee, I miss you in my front seat. Do you miss me like I miss you ? Fucked around and got attached to you ; if you wanted me you would just say so, and if I were you, I would never let me go.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
falling from cloud nine

Posts : 487
Pseudo : sparkles ; marie
Id card : blake lively ; balaclava
Inscription : 17/08/2016
Age : vingt-huit ans, la soif de vivre.
Civil status : elle l'a perdu, n'étant désormais plus que l'ombre d'elle-même.
Job|Studies + $ : vendeuse en bijouterie de luxe.
Playlist : sleeping at last, all trough the night | alex & sierra, little do you know | edith piaf, la vie en rose | james bay, let it go | ed sheeran, photograph

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | lavandia land
Relationships:
Rp availability: mpotte moi.
MessageSujet: Re: nightcall › angela hawkins's home    Mar 4 Oct - 0:18


Forget what we're told, Before we get too old
Show me a garden that's bursting into life


Malgré l’état dans lequel elle se trouvait, elle le reconnut. Sans hésitation, il était venu jusqu’à elle aussi improbable que cela puisse paraitre. Dans un état désastreux, c’est comme ça qu’il la retrouvait alors ce soir. Elle ne pouvait donc cacher ce sentiment de honte qui la submergeait lorsqu’il posa son regard sur elle. Un vieux sentiment mélangé à de la culpabilité qui ne faisait rien pour arranger les choses. Elle était complètement désemparée, mais heureuse à la fois qu’il soit bien là en chair et en os. Qu’il ait répondu à son appel, et qu’il n’ait même pas réfléchi avant de venir. Il était là, et c’est tout ce qui comptait désormais. Il la souleva doucement, et c’est toute tremblante qu’elle se laissa faire. De toute façon, même si elle en avait eu la force, elle n’en ressentait en aucun cas le besoin de se débattre. Le brun ne faisait rien de mal, bien au contraire. Dans un sens et dieu seul sait comment, il savait comment s’y prendre et Angela pouvait sentir son souffle redevenir de plus en plus régulier au fil des secondes. Elle se laissait guider par sa voix qui faisait écho à travers la pièce, sa présence étant alors primordiale. Puis, elle ressentit à nouveau la douceur du matelas qu’elle avait dû quitter quelques instants plus tôt. Elle respira tranquillement, comme si désormais le temps n’exerçait plus aucune pression sur elle. Elle saisit la main du brun qui se tenait près d’elle, la pressant contre la sienne en signe de reconnaissance. Elle se demandait à quoi il devait bien penser. Pourquoi il était si bon avec elle, même après l’avoir vu dans un état comme celui-ci plus d’une fois. Quelqu’un de faible qui ne méritait en aucun cas l’attention d’un homme comme Camille, encore moins en plein milieu de la nuit. Tout cela, Angela en avait conscience, ce qui ne faisait qu’accentuer cette admiration qu’elle portait à son égard. Tu ne devrais pas être là. Déclara-t-elle péniblement, toujours assommée par cette crise qui venait de lui en faire voir de toutes les couleurs. Tu ne devrais pas… Mais merci. Elle se contenta de lâcher ces quelques mots à travers le silence qui régnait dans la pièce. Comme si un ouragan venait de tout dévaster, ne laissant pour survivants que les simples remords dont Angela semblait vouloir se séparer. Une situation bien plus compliquée qu’elle ne semblait l’être, remettant en cause toutes les convictions auxquelles la blonde s’était attachée durant les cinq derniers mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Posts : 54
Pseudo : jambalaya
Id card : Heath Ledger, the man who watched the world burn | ©avatar - angel dust _ ©signature - alaska.
Inscription : 30/09/2016
Age : thirty years, not so old.
Civil status : involved in divorce proceedings, father of the sweetest little girl of the world.
Job|Studies + $ : real estate agent ($$$)
Playlist :
this αrms of mine › otis redding ,, your cαll › secondhαnd serenαde ,, nothing cαn chαnge this love › sαm cooke ,, chαsing cαrs › snow patrol ,, stαy › mαurice williαms ,, eαrth αngel › mαrvin berry ,, supreme › robbie williαms ,, i'll come running bαck to you › sαm cooke


(we're just a box of souvenirs)
Address: #2308, west | rafflesia lane
Relationships:
Rp availability: (TC, angela) - 100% open.
MessageSujet: Re: nightcall › angela hawkins's home    Mer 5 Oct - 22:51

(NIGHTCALL)

Un léger sourire se dessinait sur le visage de Camille, et une chaleur agréable se répandait dans tout son corps quand cette dernière lui prit la main. Depuis le décès de James la ollie blonde avait dû faire face à tout un tas de choses plus compliquées les unes que les autres, la mise en terre de l'homme qu'elle aimait en faisait partie ; mais réapprendre à vivre seule, c'était un véritable défis. Cam osait à peine imaginer ce que ça serait de vivre de nouveau seul après le divorce, loin des babillements de sa fille, ses conversations matinales avant qu'il ne la sorte du lit... Dans le fond le grand blond restait persuadé que de rester vivre dans cette maison était une mauvaise idée, trop de souvenirs s'y trouvaient, mais peut-être n'avait-elle nulle part d'autre où aller, sans doute avaient-ils investit tout leur argent dans cette bâtisse. Il vint déposer un baiser au dos de la main d'Angie un tendre baiser, le genre qui rassure. Il ne devrait peut-être pas, pourtant il était tout de même là. "Je te l'ai dis Angie, je suis là, pour changer les ampoules, faire la vaisselle, du bricolage et gérer les crises." c'est à ça que servent les amis. s'était-il dit à lui même en lui souriant toujours doucement, rassuré que la crise soit passée. Il lâchait alors la main de cette dernière et s'en alla chercher le verre qu'il avait été remplir quelques minutes plus tôt. "Bois un peu, ça te fera du bien." il déposait le gobelet sur sa table de chevet et s'installa près d'elle sur son lit. "J'me permets hein, tant que j'suis là." le grand blond croisa ses bras derrière sa tête, cette dernière tournée vers la ravissante, et toujours un peu secouée, Angela. Il y eut un silence, la plupart des gens se sentiraient mal à l'aise dans ce genre de situation et se mettraient à chercher un sujet de conversation, mais Camille se sentait mal à l'aise de s'être incrusté dans son lit, après tout le dernier homme à s'être installé à cette place était l'homme qu'elle aimait et son ami à lui, maintenant disparu. C'était peut-être déplacé de faire ça, s'installer là... Pensez bien que le fait de se taire quelques minutes ne l'inquiétait pas le moins du monde. "Je me disais que tu devrais peut-être... Je ne sais pas, enfin, vivre ici ça doit être difficile, puis tu es seule maintenant..." voyait-elle où il voulait en venir ? non parce que mis à part être très maladroit, lui non plus ne savait pas tellement où il mettait les pieds. Oui, il trouvait cette maison trop grande pour elle seule et craignait que ça n'accentue son sentiment de solitude. "Le prends pas mal, mais je pense que rester ici après ce qui s'est passé... Ce n'est jamais bon de s'accrocher aux souvenirs, surtout quand ils sont douloureux." je pense qu'il devrait cesser de penser et garder ce genre de ''pensées'' pour lui.  

_________________
watch the world burn
I miss you when I can't sleep or right after coffee, I miss you in my front seat. Do you miss me like I miss you ? Fucked around and got attached to you ; if you wanted me you would just say so, and if I were you, I would never let me go.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
falling from cloud nine

Posts : 487
Pseudo : sparkles ; marie
Id card : blake lively ; balaclava
Inscription : 17/08/2016
Age : vingt-huit ans, la soif de vivre.
Civil status : elle l'a perdu, n'étant désormais plus que l'ombre d'elle-même.
Job|Studies + $ : vendeuse en bijouterie de luxe.
Playlist : sleeping at last, all trough the night | alex & sierra, little do you know | edith piaf, la vie en rose | james bay, let it go | ed sheeran, photograph

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | lavandia land
Relationships:
Rp availability: mpotte moi.
MessageSujet: Re: nightcall › angela hawkins's home    Sam 22 Oct - 22:09


Forget what we're told, Before we get too old
Show me a garden that's bursting into life

Il était là et c’est tout ce qui comptait à ce moment présent. Elle s’exécuta et bu une gorgée d’eau, qui la soulagea davantage concernant ce qui venait de se passer. Elle suivit le blond du regard jusqu’à ce qu’il vienne s’installer à ses côtés à l’endroit qui semblait être si vide depuis des mois. Elle resta silencieuse, légèrement perturbée par les paroles de l’homme qui se tenait tout près d’elle. Elle le fuyait désormais du regard, cherchant comment réagir sans laisser ses émotions l’emporter une nouvelle fois. Au fond, il n’était pas la première personne à lui faire cette remarque et elle savait pertinemment qu’il avait raison. Cette maison était gigantesque, et Angela le ressentait encore plus depuis le départ de James. Le plus dur était les premières semaines. Elle se rappelait encore des quelques fois où elle avait crié son nom à travers la maison, dans l’espoir de le voir réapparaitre comme si rien ne s’était passer. Mais ce fut en vain, et dorénavant, il n’y avait que le silence pour combler son absence omniprésente. Et parfois, tout comme ce soir, il y avait Camille. Toujours présent quoi qu’il arrive, quoi que cela impliquât. La blonde s’en voulait parfois d’être aussi dépendante de quelqu’un, encore plus en si peu de temps. Il était devenu bien plus qu’un ami : il lui était indispensable. Il la rassurait et avait toujours les mots qu’il faut. C’est bien pour toutes ces raisons qu’elle ne souhaitait pas le contrarier, et encore moins ce soir. Je ne le prends pas mal, loin de là. C’est juste que… Elle prit encore un court instant pour réfléchir, jetant un bref coup d’œil aux photos qui étaient posées sur sa table de chevet. Tu n’as pas complètement tort. Mais je m’en suis très bien sorti jusqu’ici. Du moins, tant que tu n’étais pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: nightcall › angela hawkins's home    

Revenir en haut Aller en bas
 
nightcall › angela hawkins's home
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Construire un home studio chez soi
» Construction Home Studio et Cabine
» tribo-tone home made
» Config Home Studio sur Mac: feedbacks? :)
» Angela Gheorghiu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DWOTG :: - LAVANDIA LAND - :: • lavandia gauche-
¦ Pré-liens libres ¦
Ci-dessous, vous trouverez une liste de liens créés par nos membres activement recherchés.