AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 21:07



( robert ophelia )
33 ans | flic / maître-chien | rafflesia lane

prénom|nom personne ne l'appelle plus robert depuis qu'il a sept ans. ça a toujours été robb. c'est comme ça. robert, c'est pour la paperasse. ophelia, c'est pour la famille. lieu de naissance londres, mais il n'y est resté que les premières années de sa vie. nationalité|origine british man. situation financière ($$$$), il gagne plutôt bien sa vie en cumulant ses deux grades au poste de police. statut civil il sera pour vous. il sera présent la nuit, vous le détesterez de jour. il vous consolera, et vous ne saurez jamais. il sera le connard de vos histoires, il sera le prince sur son cheval blanc lors des insomnies noires. il sera tout et rien à la fois. ce qu'il est vraiment, il ne vous le dira jamais. il cachera toujours. la bague à son doigt, il la retirera avant de franchir votre seuil. sa photo, il l'aura cachée dans la doublure de son porte-monnaie. il vous fera les deux doux pour vous cacher qu'il est marié. orientation sexuelle il a eu des rapports avec des hommes quand il était plus jeune, se considère donc bisexuel même s'il n'a jamais pu envisager un réel futur avec quelqu'un du même sexe que lui. ambitions|rêves tourner la page. la garder dans son coeur, l'oublier. se pardonner. refaire sa vie? non, voyons, ça, tu ne le mérites pas. j'aime la nuit, chanter sous la douche, vos jolis yeux, vos jolis lèvres, écrire sur un carnet au crayon à papier, les chiens (vraiment beaucoup les chiens), vos courbes, sa photo, lui parler, la regarder dormir, vous regarder dormir aussi. j'aime pas les leçons de morales, la violence, l'ennui, les matins gris, le brouillard, les grenouilles, le rap. traits de caractère taciturne, secret, provocateur, enjôleur, souriant, blagueur, détendu, imprévisible, menteur, espiègle, enfantin, possessif, lunatique, jaloux, mélancolique. crédits écrire ici.


anything you can do
c'est robb, et pour tout le monde, et depuis (presque) toujours. robert, c'est la paperasse, vous savez. il n'aime pas ce prénom, l'estimant trop ancien, trop old-school. depuis l'école, il se fait appeler robb. c'est plus court, plus familier, et ça fait plus sympathique, en prime / son plus fidèle compagnon s'appelle bonnie et c'est une dame, s'il vous plait. berger allemand, dressée au doigt et à l'oeil, c'est elle qui l'accompagne dans la vie de tous les jours et sur le terrain. c'est lui qui l'a dressée, lorsqu'il l'a recueillie quand elle n'avait que trois mois. elle répond à chaque ordre, chaque intonation et le connait mieux que personne. heureusement, elle ne parle pas, parce que robb lui raconte toute sa vie. c'est plus efficace qu'un psy – et moins cher / il adore son boulot. être flic, c'est toute sa vie. être maître-chien, c'est sa passion. il combine aisément les deux et travaille six jours sur sept sans efforts, sans contraintes. il est devenu l'un des brigadiers les plus reconnus de la ville mais a toujours refusé toute augmentation de grade. il ne veut pas être sergent ni s'occuper des affaires devant un écran d'ordinateur. lui ce qu'il aime, c'est être sur le terrain. il aime cette adrénaline, il aime courir, il aime sentir son arme de service contre son flanc droit / il y a quelques objets dont il ne se sépare jamais : son arme de service, qu'il garde toujours à sa ceinture, sous son pull, même quand il ne bosse pas. son alliance, qu'il ne porte pourtant que rarement, et qui pend au bout d'une chaîne en or dans son portefeuille. dans ce même portefeuille, il y a une photo qu'il chérit plus que tout, un peu usée, un peu cornée faute d'y avoir versé des larmes dessus. on l'y voit, accompagné d'une femme, deux bergers couchés dans l'herbe devant eux. et une boîte d'anxiolytiques, toujours sur lui aussi. sans l'un de ces objets, robb est perdu / c'est un séducteur, un beau parleur. il sait quoi dire pour plaire aux femmes, il sait quoi leur raconter pour qu'elles le laissent entrer. il sait quel regard les fait fondre, il sait quelles caresses subtiles les fait chavirer. il sera le connard de vos histoires, il vous mentira, vous trompera peut-être puisqu'il ne se connait plus aucune attache. il saura tout de vous, et vous penserez tout savoir de lui, alors que vous ignorerez que trois fois par semaines, il rend visite à une autre femme. la sienne. il la voit toujours au même endroit, toujours à la même heure. à dix-huit heures le lundi, mercredi et vendredi, à l'hôpital / il fait le rigolo, c'est le gars qui balance toujours la bonne blague, qui se moque de lui-même en permanence, et il aime cette image de lui. la réalité est toute autre. robb est torturé, sous anti-dépresseurs depuis deux ans, se laisse crouler sous le poids de la culpabilité et se laisse littéralement mourir. pour lui, plus rien n'a de sens, alors il se raccroche à son job.


pseudo|prénom anchor/manon. âge|lieu de résidence 22yo/suisse. avatar jake gyllenhaal. fréquence de connexion disons 3/7 en général. nature du lien inventé. commentaires|autres


Dernière édition par Robb Ophelia le Ven 30 Sep - 11:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 21:08

scars and stories

entretien du 12 août 2016
(dr pernault) aujourd'hui cela fait deux ans, monsieur ophelia. que ressentez-vous ? non, attendez, pour une fois, nous allons procéder autrement. vous n'êtes pas contre le fait que j'enregistre notre consultation ? j'aimerais travailler dessus ensuite.
(robert) il n'y a pas de problèmes, docteur.
(dr) bien, alors commençons. comment va bonnie ?
(r) bonnie va bien. clyde lui manque toujours autant. vous savez, souvent les gens trouvent ça drôle, qu'on les ait appelé comme ça. ils étaient inséparables. clyde lui manque autant qu'ana me manque à moi. moi j'ai encore la chance de pouvoir la voir, bonnie elle, ne peut pas. parfois je repense que si les choses s'étaient passées autrement, tout serait différent aujourd'hui.
(dr) pourquoi pensez vous cela, robert ? après tout, il s'agissait d'un accident. cela fait deux ans, vous devriez vous être sorti de la culpabilité, non ?
(r) ce n'est pas pas un état dont on sort, docteur. cette culpabilité, je la garderai toute ma vie. c'est de ma faute, et je me dois de l'accepter et d'en assumer les conséquences, qui sont que je ne mérite plus rien de cette vie. si j'avais été plus compréhensif, elle n'aurait pas été en colère. si on ne s'était pas disputés, elle ne serait pas partie avec la voiture. si j'avais accepté de laisser mon travail de côté ce soir où elle me le demandait si férocement, alors ana serait encore là. enfin, elle est là bien sûr, mais on se comprend, hein doc ? elle est là, je passe encore la voir. tous les deux jours, trois fois par semaines, toujours à dix-huit heures. je crois qu'elle m'attend. vous pensez qu'elle m'attend ? qu'elle m'entend ? là-bas, les médecins disent que oui, mais je crois qu'ils ont pitié de moi. néanmoins, j'arrive à lui raconter mes journées et j'ai cessé de pleurer à son chevet. parfois, ses paupières tressaillent, on dirait qu'elle rêve. personne ne me dit qu'il faudrait la débrancher, pourtant il faudrait hein docteur ? je sais qu'il n'y a plus d'espoirs qu'elle ne me revienne. que je l'ai condamnée là, à être un légume dans un lit d'hôpital, que seules les machines me la gardent un minimum en vie. et c'est ma punition que d'aller la voir sans qu'elle ne puisse me regarder, de lui parler sans qu'elle ne puisse me répondre. j'aimerai tant entendre sa voix, rien qu'une dernière fois. vous savez quels ont été ces derniers mots, docteur ?
(dr) non, vous ne me l'avez jamais dit.
(r) eh bien... elle m'a regardée droit dans les yeux – si vous aviez vus ses beaux yeux verts, ils me foudroyaient avec plus de férocité que le plus cruel des éclairs. elle m'a dit... « dire que j'ai été assez conne pour accepter ce café. » elle faisait référence à notre toute première rencontre. elle avait dix-sept ans, moi dix-neuf, j'étais un gamin encore ! oh, docteur, si vous l'aviez vue. elle était seule assise dans cette brasserie, elle lisait un livre qui s'appelait « l'église verte ». je l'observais depuis de longues minutes quand je me suis décidée à l'aborder. "je peux vous offrir un café ?" - "pourquoi accepterais-je ça de la part d'un inconnu ?" - "pourquoi pas ?" et elle avait accepté. six mois après, nous étions déjà mariés, je venais d'avoir vingt ans ! onze ans de mariage. enfin aujourd'hui ça en fait treize, vu que je n'ai toujours pas divorcé. comment divorcer d'une femme comme elle ? je sais qu'elle voudrait que je refasse ma vie, mais ça me fait trop peur, vous savez.
(dr) la dernière, elle s'appelait comment ?
(r) je crois qu'elle s'appelle brithany. c'était il y a deux jours. je l'ai quittée au petit matin avant qu'elle ne se réveille. elle avait des cheveux aussi fins et ambrés qu'ana. vous savez, à chaque fois, elles ont toutes quelque chose qui lui appartenait, mais aucune ne la rivalise. personne ne lui arrive à la cheville. oh, ana..
(dr) tenez, un mouchoir. vous avez encore de quoi vous soulager, monsieur ophelia ?
(r) o-oui.. il m'en reste deux boîtes.. mais en ce moment c'est difficile, j'en prends tous les jours. sinon je ne dors pas. la journée je bosse comme un dératé, et dès que je ferme les yeux, je revois son visage. la scène tourne en boucle dans mon crâne comme une mélodie infernale. mes démons ne me laissent jamais de répit. je.. je revois mon portable vibrer sur la table de nuit après son départ. je revois ce numéro inconnu, j'ai décroché avec ce mauvais pressentiment... vous savez, celui qui vous saisit aux tripes comme une mauvaise grippes. quand j'ai entendu mon nom, j'ai accouru directement à l'adresse. sur la route, j'ai croisé le lieu de l'accident. sa voiture était réduite en miettes et sur le bas-côté, le chauffeur du poids lourd pleurait à chaudes larmes. je revois ses épaules tressauter sans arrêt, je revois son visage ruiné, sa vie bousillée aussi parce que je sais lui aussi qu'il s'en voudra à vie. pourtant, ils disent que c'est elle qui était en tort et je les crois. elle devait pleurer au volant, elle a perdu le contrôle.. je n'ai jamais vu ce type, je ne veux pas le voir, parce qu'il s'en voudra alors que c'est moi le responsable. parfois j'ai l'impression que c'est moi qui tenais le volant. j'ai foncé droit aux urgences, mais ils m'interdisaient de la voir. je suis devenu violent, j'en ai castagné plus d'un des infirmiers vous savez ! finalement, ils m'ont arrêté avec la sécurité de l'hôpital, juste devant l'entrée du bloc. je voyais des images de ce qu'il se passait à l'intérieur, je voyais son corps ensanglanté, je voyais toutes ces machines au-dessus de sa poitrine et surtout, au-dessus de sa tête. je ne voyais pas son visage ! je ne savais même pas si elle respirait. malgré le fait qu'elle ait eu les deux jambes brisées, c'est le cerveau qui a lâché. c'est lui qui a pris le plus gros coup. ils ont réussi à la sauver. du moins à faire accepter à son corps que maintenant, les machines prendraient la relève pour la faire respirer et faire battre son coeur. c'est triste, hein, docteur ?
(dr) robert, je.. vous ne m'aviez jamais parlé comme ça. ce n'est pas triste, c'est tragique. comment envisagez-vous votre avenir ?
(r) voyons, docteur, on n'va pas se mentir. vous me voyez depuis deux ans pour que je devienne pas complètement cinglé. mon avenir ?
je n'ai plus d'avenir.
mon avenir, c'était ana.


si vous voulez un lien n'hésitez pas


Dernière édition par Robb Ophelia le Ven 30 Sep - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
falling from cloud nine

Posts : 487
Pseudo : sparkles ; marie
Id card : blake lively ; balaclava
Inscription : 17/08/2016
Age : vingt-huit ans, la soif de vivre.
Civil status : elle l'a perdu, n'étant désormais plus que l'ombre d'elle-même.
Job|Studies + $ : vendeuse en bijouterie de luxe.
Playlist : sleeping at last, all trough the night | alex & sierra, little do you know | edith piaf, la vie en rose | james bay, let it go | ed sheeran, photograph

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | lavandia land
Relationships:
Rp availability: mpotte moi.
MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 21:13

ce titre + ce pseudo + le métier j'exige un lien avec le monsieur
bienvenue parmi nous, j'ai hâte d'en lire plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 21:16


bienvenue avec jake.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 21:34

merci les filles, vous êtes drôlement sexy  
angela, avec grand plaisir pour le lien
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Posts : 94
Pseudo : spf
Id card : kristin kreuk (shyia)
Inscription : 26/09/2016
Age : 31 ans
Civil status : célibataire
Job|Studies + $ : styliste

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | district
Relationships:
Rp availability: 0/5 + tc
MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 21:36

olala, Jake
bienvenue et bon courage pour ta fiche, je veux bien un lien aussi

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Posts : 175
Pseudo : Justboy
Id card : Michael Fassbender (lolita lempicka, anaëlle)
Inscription : 26/09/2016
Age : 36 ans
Civil status : veuf, en couple avec Grace Meadows avec qui il ne se comporte pas toujours bien.
Job|Studies + $ : cardiologue en pause, enseignant à la faculté de médecine.
Playlist : josh daniel, jealous | metallica, nothing else matters | josh groban, to where you are | nightwish, sleeping sun | robin thicke, blurred lines | alan walker, faded |

(we're just a box of souvenirs)
Address: #5214, east rafflesia lane
Relationships:
Rp availability:
MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 21:37

Bienvenue parmi nous!
J'aime beaucoup le personnage pour ce que j'en ai lu!

_________________
Baby I'm not made of stone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 21:42

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
jake est un super choix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 21:59

Bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 22:42

Bienvenue et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
➳ j'en (c)rêve encore

Posts : 106
Pseudo : dm.
Id card : theo james, .Cranberry.
Inscription : 27/09/2016
Age : trente ans tout juste, le bel âge.
Job|Studies + $ : le plus grand magicien du continent, celui qui fait disparaitre les portefeuilles quand on croit qu'il est perdu.
Playlist : sucker for pain, lil wayne wiz khalifa imagine dragons logic ty dolla $ign | heathens, twenty one pilots | lose yourself, eminem...

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | district
Relationships:
Rp availability: (tc + angela + reva + zoe) 4/5
MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Mer 28 Sep - 23:43

bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
We don't need to touch just breathe

Posts : 1769
Pseudo : Passenger
Id card : Sophia Bush (Hepburns)
Inscription : 01/08/2016
Age : 31 years
Civil status : En couple
Job|Studies + $ : Gérante d'une start up : Pepper Too Salty
Playlist : fade, kanye west / never too late, kylie minogue / encore un soir, céline dion / make me, britney spears / randy, justice.

(we're just a box of souvenirs)
Address: #2309, west | rafflesia lane
Relationships:
Rp availability: open
MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Jeu 29 Sep - 0:07

BIENVENUE

_________________
Nous tenons à la douleur, parce que c’est la seule chose qu’on nous a laissé.
- gossip girl -
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Posts : 228
Pseudo : sterne* (clémentine)
Id card : Alexandra Park, the one and only
Inscription : 26/09/2016
Age : twenty-eight
Civil status : single but it's complicated
Job|Studies + $ : lead singer in a rock band

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | lavandia
Relationships:
Rp availability:
MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Jeu 29 Sep - 8:23

quel beau choix ! bienvenue ici I love you

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Jeu 29 Sep - 11:18

JAKE MON HOMME

bienvenue je veux bien un lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   Jeu 29 Sep - 11:19

Bienvenue ! 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb   

Revenir en haut Aller en bas
 
(les étoiles dans nos bras et nos âmes en enfer) robb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je Reviendrai dans tes bras (Fauque/Blondin). Version inédite.
» Arnaque Goldman à Bruxelles
» Mon hommage à Michael.
» Barbara
» [EXPO] à ROBILANT+VOENA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DWOTG :: - ADMINISTRATION - :: fiches de présentation-
¦ Pré-liens libres ¦
Ci-dessous, vous trouverez une liste de liens créés par nos membres activement recherchés.