AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ◇ things we lost in the fire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 11:30



   ( rosea blake )
29 ans | photographe | lavandia lane

prénom|nom Rozea, nom de baptême peu commun, dérivé de Rosalie, prénom de sa défunte grand-mère qu'elle n'eut pas la chance de côtoyer. Blake, nom quant à lui passe-partout qui lui valu d'ailleurs à plusieurs reprises de recevoir du courrier qui ne lui était pas destiné. lieu de naissance Si elle ne peut pas s'en vanter puisqu'elle n'en a aucun souvenir, la demoiselle a tout de même vu le jour dans une petite clinique française, en plein Paris. nationalité|origine Nationalité américaine, la moitié du sang de Rosea est pourtant français de part sa mère, parisienne pure-souche. situation financière ($$$), artiste dans l'âme, le cœur de la jeune femme est entièrement dévoué à la photographie qui est devenu son métier. Mariages, portraits et autres événements, la demoiselle s'emploie à immortaliser chaque événement important de votre vie. Pour combler les fins de mois parfois difficile, elle est également employée deux jours par semaine comme serveuse dans un petit café qu'elle affectionne particulièrement. statut civil Amoureuse de l'amour, vrai cœur d'artichaut, Rosea aime facilement, aime trop souvent. Aujourd'hui en couple, elle ne semble pourtant pas avoir retrouvé ce bonheur si particulier qu'elle perdit lorsque l'amour de sa vie se sépara d'elle il y a de cela quelque temps. Partagée, elle se retrouve aujourd'hui dans une relation qui peut-être ne lui convient pas autant qu'elle pouvait le penser. orientation sexuelle Hétérosexuelle. Il lui est arrivé d'embrasser une fille au lycée, mais il n'y a que les hommes qui font chavirer la demoiselle. ambitions|rêves Ouvrir son propre atelier de photo et en vivre totalement, trouver le parfait bonheur, celui sans nuances d'ombres, sans hésitations. j'aime Les chats noirs, l'odeur du révélateur photo, les gaufres au miel, l'amour, porter des robes, observer le monde qui l'entoure, marcher pieds nus, rire, se sentir libre. j'aime pas Les conflits, perdre aux jeux de société, qu'on lui dicte sa conduite, la mélancolie. traits de caractère passionnée, indépendante, versatile, spontanée, fière, désordonnée, pétillante, rêveuse, fragile, attentionnée, volage, impulsive, créative, douce, empathique, méfiante, jalouse, sociable, espiègle. crédits blomskvist @tumblr.


   anything you can do
Rosea, c'est cette fille douce au regard clair qui n'a pas besoin d'émettre de son pour se faire comprendre. Toutes les émotions qui la traversent passent par ce regard expressif qu'elle essaie pourtant de maîtriser et qui trahit bien souvent les sentiments qu'elle voudrait laisser enfouis au fond de son âme. Ces expressions tristes ou désagréables qui ne lui ressemblent pas. Car Rosea est également synonyme de sourire et de légèreté. Une boule d'énergie aux passions dévorantes qui se laisse porter au gré du vent et de ses envies. Une boule de sentiments, d'émotions, qui fuit toute situation gênante ou désagréable, qui n'est pas fait pour les conflits ou pour qu'on lui dicte sa conduite. Elle est comme un oiseau dans sa cage qui rêve de liberté, qui se nourrit d'amour et de belles images, qui vit dans un rêve où il n'y a aucun interdit... surtout pas celui d'aimer passionnément. Si la demoiselle a le don de déposer la joie autour d'elle, Rosea, derrière ses airs joviaux, reste certainement une âme des plus mélancolique. Doux mélange de cultures, la jeune photographe réunit la France et l'Amérique dans ses origines et son ADN et le porte fièrement. Si elle ne s'est rendue qu'une seule fois dans la capitale de la mode durant sa vie, elle n'en reste pas moins passionnée par sa richesse. Née d'une mère française et d'un père américain, la demoiselle sait émettre quelques phrases dans la langue de Molière même si elle se sent davantage américaine qu'autre chose. Nombreux qui la connaisse savent à quel point la jeune photographe tombe amoureuse rapidement... mais tous savent également qu'il n'y avait réellement qu'une seule histoire qui avait compté jusqu'à présent à ses yeux. Pendant ces cinq années de bonheur, Darcy fut celui qu'elle présentait à ses proches comme l'homme de sa vie. C'était l'homme qui avait réussi à l'apprivoiser totalement, le seul à qui elle se donna entièrement sans compromis, sans lui imposer la liberté dont elle faisait preuve auparavant avec ceux qui essayaient de la dompter. Un homme bon, simple, qui sut la mettre en valeur comme personne ne l'avait fait jusque-là. Il fut tenace et passa haut la main les petits tests que la méfiante Rosea lui avait fait passer à l'époque. Et elle tomba sous son charme en deux-en-trois mouvements. Ils étaient diamétralement opposés et pourtant, la jeune femme tomba éperdument amoureuse de son âme. Lors de son départ précipité, son cœur en prit un coup et sonna le glas de leur relation, Rosie ne supportant pas d'être abandonnée. Depuis, elle a tourné la page. C'est du moins ce qu'elle tente de faire croire au monde. Se consoler dans les bras de son meilleur ami ne fut pas des plus intelligents et elle mit ça sur le coup du sort. Un simple coup de cœur. Il était là pour essuyer ses larmes et elle le remerciait en gestes tendres. Mais était-ce réellement le fruit du hasard, d'un amour naissant ou inconsciemment, essayait-elle simplement de lui faire payer son départ ? Lui faire payer de l'avoir laissée seule pendant de longs mois ? La demoiselle vous jurera que jamais elle n'en serait capable, que tout est vrai dans sa nouvelle relation de couple, car jamais elle ne pourrait agir ainsi. Même si pendant ce temps, elle a beau sourire, aimer cet homme qui le lui rend bien, son cœur se fend de l'intérieur.  La photographie l'a intéressée très jeune, après qu'elle ait passé une journée aux côtés d'un ami de son père qui était photographe animalier. Retenir son souffle, immortaliser des instants, capter les émotions, avoir le cœur qui se serre en découvrant la profondeur du regard des êtres à travers l'objectif, ce sont toutes ces choses qui font de la photo un art que Rosea admire. Émotive, passionnée, perfectionniste dans son métier, elle peut passer des heures à essayer de trouver la photo parfaite, celle qui arriverait à décrire chaque émotion qui traverse son corps. C'est son moyen d'expression, sa signature, son échappatoire. Un échappatoire qu'elle espère bientôt pouvoir exposer en ville à la place de son petit atelier dans le jardin.

en vrac - lit les lignes de la main, emporte son appareil photo partout où elle va, rit pour rien, mange à n'importe quelle heure de la journée, fume de temps en temps, à la main verte, déteste perdre, ne possède pas de voiture, adore les fleurs, devrait porter des lunettes, est allergique aux noix, pratique le végétarisme depuis son enfance, sa couleur préférée est l'orange, est claustrophobe, a quelques notions de français, adore les films en noir et blanc, habitants à Sacramento dans un ranch, ne voit ses parents que très rarement.
   
pseudo|prénom Honeybones, Megan. âge|lieu de résidence Vingt-quatre balais au compteur, suisse. avatar La belle Lizzie Olsen. fréquence de connexion 6/7. nature du lien Canonissime pré-lien de Darcy. commentaires|autres Totally in love de ce bijou.  


Dernière édition par Rosea Blake le Mar 27 Sep - 15:25, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 11:30

get out of my life

(we made these memories for ourselves
where our eyes are never closing.)
☆☆☆

Dans la pénombre, une mélodie s’échappait de la vieille radio posée au fond de la pièce. Une odeur de révélateur flottait dans l’air alors qu’une silhouette s’affairait au dessus des bacs de liquides sombres. Fredonnant l’air d’une chanson souvenir, Rosea suspendit délicatement sur le pendoir la dernière photographie qu’elle développerait ce soir. Lentement, comme par magie, des ombres apparaissaient sur le papier glacé. Cette étape cruciale donnait toujours de la joie à la jeune femme, qui redécouvrait à chaque fois son travail de la veille. C'est avec un sourire, apaisée, que Rosea longea le pendoir pour détailler les photographies qui se trouvaient encore là. Le calme qui régnait dans son atelier, se retrouver seule à développer, c’était tout ça qui faisait qu'elle aimait s'y rendre et y passer des heures. Ici, elle avait l'impression de respirer à nouveau, de pouvoir oublier le stress du quotidien accompagné de ses nombreux tracas. C'était son chez-elle, son cocon, sa chambre forte. Là où elle se réfugiait lorsqu'elle n'arrivait pas à faire face aux conflits, à supporter les émotions qui la submergeaient parfois. Ici, elle se sentait vivre. Faisant le tour de l'atelier, la jeune femme s'arrêta devant le mur où étaient affichés ses plus beaux clichés, ceux qu'elle gardait égoïstement pour elle. Son jardin secret, son journal intime. Son regard glissa sur plusieurs portraits qu'elle n'avait plus contemplé depuis des lustres, jusqu'à ce qu'il s'arrête momentanément sur un cliché en noir et blanc. Elle s'approcha pour en distinguer chaque contour, avant d'esquisser un fin sourire presque invisible. Doucement, ses doigts vinrent effleurer le visage qui y était posé. Celui d'un homme, le regard perdu dans l'horizon du paysage où il se trouvait. Darcy. Un des seuls portraits qu'elle n'avait pu se résigner à jeter. Un frisson lui parcouru l'échine alors qu'elle ressentit une vive douleur au niveau de l'estomac. Ils étaient si heureux au moment de ce cliché. Tout ça, c'était du passé. Loin, très loin. Elle ferma les yeux. Cette douleur, elle ne la connaissait que trop bien. Un mal invisible. Un mal qui la rongeait de l'intérieur depuis qu'il était revenu, celui qu'elle n'avait jamais pu réellement oublier. Il chamboulait son corps, son esprit, son âme toute entière. Un mal qu'elle ne pouvait expliquer mais qui était bien présent et qui ne la laissait pas tranquille. Comme si, elle n'était pas complète. Elle se mordit la lèvres et détourna le regard, alors que le passe s'entrouvrit, la sortant en même temps de ses souvenirs douloureux. — Rosea, mes parents sont arrivés. Tout va bien ? Celui qui partageait désormais sa vie se tenait là, timidement, n'osant pas pénétrer dans l'antre de la photographe. Sa voix était douce, inquiète. Elle savait qu'elle était en retard. Elle le savait depuis déjà une bonne demie heure, mais avait été incapable de se résigner à le rejoindre. — Je n'ai pas vu le temps passer excuse-moi. J'arrive de suite, promis. Répondit-elle en se raclant la gorge, en essayant de lui rendre le sourire qu'il lui tendait toujours. Ils se fixèrent quelques instants, silencieux, avant qu'il ne reprenne la parole. Elle devait paraître préoccupée, comme souvent ces derniers temps. Mais il avait cette délicatesse de ne pas relever qui la dépassait souvent. Il lui faisait simplement comprendre qu'il était là au besoin, même s'il devait sûrement s’inquiéter de la voir aussi perdue par moment sans en comprendre les vraies raisons. Et elle l'appréciait pour ça. Mais qu'il soit aussi doux et présent avec elle ne rendait pas les choses plus faciles. Et elle se détestait pour ça. Elle se détestait de douter de ses sentiments, qu'il pourrait ne pas être celui qu'il lui fallait alors qu'il ne l'avait jamais abandonnée. Elle ne le méritait certainement pas et cette sensation était insupportable. — Je t'attends dans le salon, mais dépêche-toi, ils sont impatients de faire ta connaissance. Il lui adressa un sourire sincère, avant de se retirer sans un bruit pour lui laisser le temps de terminer. Il savait qu'elle angoissait de rencontrer sa famille. Peut-être était-ce simplement le stress qui la rendait si distante ? Il tentait vainement de s'en persuader... sans jamais y parvenir vraiment. Lorsqu'il quitta les lieux, Rosea laissa échapper un soupir. Elle se redressa et jeta un dernier regard à la photographie qui la rendait si nostalgique. Il fallait qu'elle passe à autre chose. D'une matin tremblante, elle décrocha le portrait. — Adieu Darcy. Sa petite voix se brisa tant prononcer ses paroles lui était difficile. Elle se mordit les lèvres et glissa la photo dans un tiroir qu'elle n'ouvrait jamais. Là où elle gardait ses souvenirs. Des souvenirs précieux dont elle ne désirait plus se rappeler mais qui restaient là, en attendant qu'elle trouve la force de les faire disparaître définitivement ou replonge la tête la première à l'intérieur.


Dernière édition par Rosea Blake le Mar 27 Sep - 17:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♡ wildest dream.

Posts : 540
Pseudo : rivendell, lucie.
Id card : sam claflin | @hepburns.
Inscription : 19/08/2016
Age : thirty yo.
Civil status : broken, lost but completely in love.
Job|Studies + $ : pediatric surgeon ¦ $$$$.
Playlist : adele, send my love ○ sia, cheap thrills ○ ariana grande, into you ○ lukas graham, sevent years ○ simple plan, perfectly perfect.

(we're just a box of souvenirs)
Address: #3013, west | rafflesia lane.
Relationships:
Rp availability: available {••}
MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 11:32

ce choix.
bienvenue parmi nous megan. I love you

_________________

- although you're trying not to listen, avert your eyes and staring at the ground.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dwotg.forumactif.org/t389-hello-from-the-other-side
avatar
We don't need to touch just breathe

Posts : 1769
Pseudo : Passenger
Id card : Sophia Bush (Hepburns)
Inscription : 01/08/2016
Age : 31 years
Civil status : En couple
Job|Studies + $ : Gérante d'une start up : Pepper Too Salty
Playlist : fade, kanye west / never too late, kylie minogue / encore un soir, céline dion / make me, britney spears / randy, justice.

(we're just a box of souvenirs)
Address: #2309, west | rafflesia lane
Relationships:
Rp availability: open
MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 11:32

Lizzie
Bienvenue parmi nous ! I love you

_________________
Nous tenons à la douleur, parce que c’est la seule chose qu’on nous a laissé.
- gossip girl -
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
falling from cloud nine

Posts : 487
Pseudo : sparkles ; marie
Id card : blake lively ; balaclava
Inscription : 17/08/2016
Age : vingt-huit ans, la soif de vivre.
Civil status : elle l'a perdu, n'étant désormais plus que l'ombre d'elle-même.
Job|Studies + $ : vendeuse en bijouterie de luxe.
Playlist : sleeping at last, all trough the night | alex & sierra, little do you know | edith piaf, la vie en rose | james bay, let it go | ed sheeran, photograph

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | lavandia land
Relationships:
Rp availability: mpotte moi.
MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 11:36

une suissesse
olsen est un choix de dingue, il nous faudra un lien avec angela étant donné celui que tu a avec darcy bienvenue parmi nous I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 11:41

Mitchell, Bush et Lively, vous me vendez toutes du rêve là.
Merci à vous trois I love you Marie, pour sûr qu'il va nous falloir un lien
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Posts : 134
Pseudo : morghulis, maia.
Id card : matthew daddario, sparkles.
Inscription : 26/09/2016
Age : twenty-nine yo.
Civil status : broken heart, have to stop thinking about it. or not.
Job|Studies + $ : nurse, he's giving his life to save people, all the time.
Playlist : broods/heartlines, royal tusk/curse the weather, red velvet/bad dracula, natasha pierre and the great comet of 1812/prologue

(we're just a box of souvenirs)
Address: #0000, road | lavandia land
Relationships:
Rp availability: free ▫ 3/3
MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 11:43

La plus belle des plus jolies.
Officiellement bienvenue, j'ai tellement hâte de te lire. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 11:55

Toi et moi, c'est de la pure bombe.
Merci encore et j'ai autant hâte que toi pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 13:49

Bienvenue sur le forum ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 14:12

Merci beaucoup.
Oh, un autre photographe il nous faudra un lien. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 14:15

avec plaisir ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 14:58

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 15:12

Emma.
Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 15:38


lizzie bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    Mar 27 Sep - 15:57

Huisman.
Merci à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ◇ things we lost in the fire.    

Revenir en haut Aller en bas
 
◇ things we lost in the fire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Low
» the things we lost in the fire.
» Blue Fire
» Musique Blue Fire
» Tournée européenne de Rhapsody Of Fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DWOTG :: - ADMINISTRATION - :: fiches de présentation-
¦ Pré-liens libres ¦
Ci-dessous, vous trouverez une liste de liens créés par nos membres activement recherchés.